RADON (J.)


RADON (J.)
RADON (J.)

RADON JOHANN (1887-1956)

Pensée abstraite et pouvoir d’adaptation fondé sur l’intuition géométrique, tel est le double talent mathématique de l’Autrichien Johann Radon, qui est aussi bien capable de créer une théorie générale ou de traiter un problème particulier.

Né à Tetschen (Bohême), Johann Radon fit ses études à l’université de Vienne (1905-1910), puis fut nommé assistant à l’École polytechnique de Brno. Il passa la Première Guerre mondiale à Vienne, puis enseigna successivement aux universités de Hambourg (1919-1922), Greifswald (1922-1925), Erlangen (1925-1928) et Breslau (1928-1945). Obligé de fuir en 1945, il fut reçu à l’université d’Innsbruck et appelé, en 1947, à l’université de Vienne. C’est dans cette ville qu’il mourut neuf ans plus tard.

Le calcul des variations est le domaine favori de Radon. Son travail le plus important dans ce calcul établit la théorie de la variation seconde dans le problème général de Lagrange. Sachant adapter l’appareil formel au but recherché, il introduit le calcul matriciel dans son étude. Radon applique les résultats du calcul des variations à la géométrie différentielle. Il a découvert les courbes de Radon, qui ont trouvé des applications en théorie des nombres, établi les équations fondamentales de la théorie des surfaces affines et déterminé la métrique riemannienne à partir des propriétés de courbure. Il traite également les problèmes mathématiques de la théorie de la relativité. À l’époque où Radon termine ses études, la théorie des équations intégrales se développe grâce aux travaux d’Ivar Fredholm, de David Hilbert et d’Erhard Schmidt. D’autre part, les travaux de Felix Hausdorff, Maurice Fréchet et Frigyes Riesz en théorie des ensembles favorisent la création d’une théorie abstraite des espaces de Hilbert. Radon est par ailleurs familier des travaux fondamentaux d’Henri Lebesgue et se propose, dans sa thèse Theorie und Anwendungen der absolut additiven Mengenfunktionen , de faire la théorie générale des équations intégrales linéaires et des formes linéaires et bilinéaires d’un nombre infini de variables de sorte que les méthodes simples de Hilbert restent valables. Radon y combine les théories d’intégration de Lebesgue et de Stieltjes (intégrale de Stieltjes-Lebesgue). Radon s’est également intéressé à des questions philosophiques et épistémologiques (1954).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • radon — radon …   Dictionnaire des rimes

  • Radón — Saltar a navegación, búsqueda Astato Radón Francio Xe Rn Uuo       Tabla completa …   Wikipedia Español

  • radon — RADÓN s.n. Element chimic gazos cu proprietăţi radioactive, format prin dezintegrarea radiului. – Din fr. radon. Trimis de LauraGellner, 02.07.2004. Sursa: DEX 98  RADÓN s. (chim., fiz.) emanaţie de radiu. (radon este un element chimic… …   Dicționar Român

  • radon — [ radɔ̃ ] n. m. • 1923; de radium ♦ Phys. Élément radioactif naturel (Rn; no at. 86), gaz rare produit par la désagrégation des isotopes du radium. ● radon nom masculin Élément radioactif de masse atomique 222, de numéro atomique 86. (C est le… …   Encyclopédie Universelle

  • Radon — Ra don (r[=a] d[o^]n), n. (Chem.) An intensely radioactive gaseous element produced by the radioactive decay of radium 226, which is the main isotope of radium found in pitchblende. Chemically it is an inert noble gas. Its atomic symbol is Rn. It …   The Collaborative International Dictionary of English

  • radón — elemento radioactivo gaseoso generado por la desintegración del radio Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010. radón (Rn) Elemento no metálico, radiactivo, inerte …   Diccionario médico

  • radon — Symbol: Rn Atomic number: 86 Atomic weight: (222) Colorless radioactive gaseous element, belongs to the noble gases. Of the twenty known isotopes, the most stable is Rn 222 with a half life of 3.8 days. Formed by the radioactive decay of Radium… …   Elements of periodic system

  • Radon — er et grundstof. Radon findes i alle radioaktive mineraler …   Danske encyklopædi

  • rádon — s. m. [Química] Elemento químico gasoso radioativo (símbolo Rn), de número atômico 86. = RADÃO • [Brasil] Plural: rádones ou rádons. • [Portugal] Plural: rádones.   ‣ Etimologia: francês radon …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Radon — См. Радон Термины атомной энергетики. Концерн Росэнергоатом, 2010 …   Термины атомной энергетики


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.